Archive pour la catégorie ‘Non classé’

Vascularites cryoglobulinémiques et infection par le virus de l’hépatite C

hepatitis_cL’infection par le virus de l’hépatite C (VHC) est la deuxième infection virale chronique la plus fréquente dans le monde, avec environ 170 millions de personnes infectées. Cette infection, le plus souvent chronique (80%), conduit à une inflammation hépatique puis à une cirrhose et/ou à un cancer du foie. Le VHC est également associé à une grande variété d’atteintes extra hépatiques, la plupart immunologiques, traduisant à des degrés divers une auto-immunité. Parmi ces manifestations extrahépatiques, les cryoglobulinémies et leurs principales manifestations, les vascularites (inflammation de la paroi des vaisseaux) sont celles pour lesquelles des progrès importants dans la compréhension des mécanismes physiopathologiques ont permis des avancées thérapeutiques et pronostiques significatives.

Nous vous invitons à lire l’étude du Professeur Patrice Cacoub

Ulcère de jambe

Orthopedist diagnosing patient's kneeUn ulcère de jambe correspond à une perte de substance cutanée, entraînant une plaie chronique, secondaire à des phénomènes circulatoires pathologiques.

Les causes les plus fréquentes sont des maladies circulatoires veineuses ou artérielles des membres inférieurs. Leurs caractéristiques sont schématisées dans un tableau à disposition Ici

Dans certains cas, l’évolution défavorable d’un ulcère, étiqueté initialement veineux, malgré des soins adaptés, est lié à une maladie artérielle associée qui ne permet pas la cicatrisation. On parle d’ulcère mixte dont les caractéristiques sont intriquées.

Nous invitons à lire l’étude du professeur Patrice Cacoub Ici !

Péricardites aiguës : symptômes, éléments diagnostiques et causes

Human Heart Le terme péricardite désigne l’inflammation des feuillets du péricarde, membrane qui entoure le cœur. Ces feuillets péricardiques sont le siège de remaniements inflammatoires avec afflux de globules blancs (polynucléaires neutrophiles, lymphocytes), associés à un dépôt de fibrine et une sécrétion liquidienne par la membrane. Les péricardites aiguës représentent une pathologie fréquente et habituellement bénigne, la prévalence est estimée jusqu’à 5% des patients hospitalisés pour une douleur thoracique.

Le diagnostic est aisément porté sur l’évaluation clinique, l’électrocardiogramme, l’échocardiographie, la radiographie pulmonaire et le dosage de marqueurs biologiques sanguins de l’inflammation (C-réactive protéine) et/ou d’atteinte myocardique (troponine).

Nous vous invitions à lire la Tribune du professeur Patrice Cacoub Ici

Fréquence cardiaque et mortalité cardiovasculaire

modernisation sant-mdecine,outils connectsDepuis une décennie, de nombreux travaux ont montré une corrélation étroite et indépendante entre les variations de la fréquence cardiaque et la morbi-mortalité cardiovasculaire. L’analyse des tests d’effort cardiologique a porté pendant plusieurs années sur les valeurs de la fréquence cardiaque au maximum de l’effort. Plus récemment, l’importance des modifications de la fréquence cardiaque pendant l’exercice et la phase de récupération a été mieux analysée.

Après un effort, une récupération plus rapide de la fréquence cardiaque de repos est un facteur pronostique favorable chez les patients en insuffisance cardiaque chronique.

Nous vous invitons à lire la Tribune du Professeur Patrice Cacoub Ici

La presse en parle
La presse en parle
Archives